Travail de la vigne

« La main de l’homme doit s’adapter au climat, au lieu, afin que la vigne puisse offrir des raisins à la hauteur de ses terroirs »

Durant toute l’année, les opérations menées dans la vigne se succèdent et visent à limiter le rendement final de raisins à la vendange, tout en favorisant un mûrissement optimal de ceux-ci. Le soleil, allié de toujours, va par la photosynthèse, synthétiser les sucres et les composés phénoliques qui apporteront couleur et arômes au futur vin…

Quelques repères sur les opérations principales dans la vigne :

-Taille: Guyot ou Cordon de Royat, seuls 8 yeux sont laissés.

-Ebourgeonnage: enlève la double bourre et les pousses « gourmands » inutiles.

-Relevage: augmente la surface foliaire exposée et limite l’entassement du feuillage, mesure prophylactique contre les maladies.


-Rognage: le fait de couper le bourgeon terminal déclenche le processus de mise en réserve des sucres. La vigne n’utilise plus ses sucres pour sa croissance foliaire mais pour la croissance de ses parties pérennes dont les grappes.

-Vendange en vert: seulement quelques grappes laissées par cep (avant véraison) pour qu’il y ait assimilation et concentration des sucres uniquement dans les grappes sélectionnées.

-Effeuillage: la vigne est effeuillée au niveau des grappes, face au soleil levant, de manière à ce que les raisins ne soient pas grillés par le soleil et que les grappes soient aérées pour limiter les foyers de maladies, responsables des foyers de pourriture.